Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

été

  • Zoom

    Au parc Josaphat, où l’on peut se promener tranquillement cet été, j’aimerais parfois pouvoir nommer tout ce que je vois, identifier chaque arbre et aussi les plantes qui se chargent de mettre des touches d’autres couleurs dans tout ce vert.

    balade,schaerbeek,parc josaphat,nature,été

    De l’autre côté de l’étang, je reconnais de loin la salicaire commune, sauvage, qui se plaît aussi au bord des fossés.

    balade,schaerbeek,parc josaphat,nature,été

    Mais qui prend le soleil, là-bas ? Un zoom et voici le titre d’une fable à rédiger : « Les tortues et l’oie ». Notez qu’elles observent, dans leur bulle ou dans les plumes, les règles de « distanciation ».

  • Belles de l'été

    roses trémières,schaerbeek,été,couleurs,nature,cultureLes platanes et les roses trémières ont disparu de l’avenue Demolder, mais restent bien présents dans le quartier Riga-Huart-Hamoir.
    Dans certaines rues de Schaerbeek, c’est un festival de couleurs pour tout l’été au pied des arbres.

     

     

     

     

    roses trémières,schaerbeek,été,couleurs,nature,culture

    Les premières fleurs se sont épanouies en juin et l’on s’émerveille quand au-dessus du jeune feuillage, elles annoncent la belle saison. En juillet, certaines de ces passeroses s’alanguissent déjà quand il fait trop sec ou qu’une tige malmenée par le vent ou par un passant insensible à leur charme se couche sur le trottoir. Certains riverains les chouchoutent, redressent, nettoient, veillent à enlever les déchets jetés dans les fosses d’arbres.

     

    roses trémières,schaerbeek,été,couleurs,nature,culture

    Comme toutes les malvacées, signale Wikipedia, la plante est entièrement comestible, à condition qu’elle ne pousse pas sur un sol pollué : « Les feuilles très tendres, mucilagineuses, sont comestibles crues, comme les jeunes pousses, ou cuites comme des plantes potagères. La plante est parfois encore cultivée comme légume en Égypte. Les boutons floraux et les fleurs, également comestibles, sont consommés en salade mais aussi en tisane, à partir de pétales séchés. »

     

    roses trémières,schaerbeek,été,couleurs,nature,cultureJ’aime récolter des graines sur les roses trémières dont la couleur me plaît, bien que celle-ci puisse changer d’une année à l’autre, voire tous les deux ans puisque leur floraison est bisannuelle. Elles se ressèment sur place.

     

     

     

    roses trémières,schaerbeek,été,couleurs,nature,culture

     

    En pot, elles donnent rarement leur mesure, leur feuillage est vite touché par la rouille. Dans la rue, les roses trémières peuvent se contenter d’un mince espace entre mur et trottoir, pourvu qu’il soit au soleil et abrité du vent.

  • L'été dans la rue

    En ville, les floraisons de l’été sont le plus souvent cachées à l’arrière des maisons. Schaerbeek, heureusement, soigne ses espaces verts, grands ou petits. Sur un talus où se dressaient jadis de splendides marronniers, les jardiniers communaux ont replanté quelques arbres dans le haut. De part et d’autre d’un escalier où l’on peut s’asseoir, le nouveau jardin commence à s’étoffer. Les grosses fleurs d’ail ornemental ont pâli – ici un duo –, et les verveines violettes de Buenos Aires donnent gaiement la réplique aux blancs hydrangeas Annabelle.

    L'été dans la rue (1).JPG

    L'été dans la rue (2).JPG

    L'été dans la rue (3).JPG

    L'été dans la rue (4).JPG

    Il y a longtemps que je vous ai présenté l’avenue Huart Hamoir, côté pair et côté impair. J’ai profité d’une promenade récente pour enfin photographier le haut de cette belle avenue, de part et d’autre de l’église de La Sainte Famille. Son clocher domine le square Riga dont les arbres ont gagné un été de plus avant l’abattage prévu pour une future station de métro. Côté ombre, vous apprécierez mieux les jeux de briques sur les façades en cliquant pour agrandir la photo. De l’autre côté de l’église, on remarque surtout une enfilade de façades de même inspiration néoclassique, avec leurs guirlandes au-dessus des fenêtres. La tourelle du bel immeuble d’angle sur le square a depuis longtemps perdu le lanternon qui coiffait son dôme (visible sur une vue ancienne à l’Inventaire du patrimoine architectural), dommage.

    L'été dans la rue (5).JPG

    L'été dans la rue (6).JPG

    L'été dans la rue (7).jpg

    L'été dans la rue (8).JPG

    Après l’agréable chemin ombragé du square Riga, je m’arrête près d’un platane survivant à l’angle de l’avenue Demolder où ses congénères ont disparu il y a peu. Des tilleuls prendront leur place quand les trottoirs de l’avenue auront été refaits. Pour l’instant, les roses trémières et autres vivaces y mettent encore leurs jolies notes de couleurs.

    L'été dans la rue (9).JPG

    L'été dans la rue (12).JPG

    L'été dans la rue (13).JPG

    bruxelles,schaerbeek,espaces verts,plantations,été,huart hamoir,square riga,fleurs,architecture,culture

    Vive l’été !

  • L'été au jardin

    « Et on verra toujours, quand seront venus les temps
    de politesse et d’élégance,
    les hommes bâtir avec majesté
    avant de jardiner avec finesse :
    comme si le jardinage était l’art suprême. »
    (Sir Francis Bacon, Of Gardens, 1625)

    Juin a fait fleurir les pivoines et les roses, les jardiniers récoltent les premiers fruits de leur travail à l’arrivée de l’été dans les jardins.

    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers
    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers

    Quel bonheur de s’installer à l’ombre des arbres ou d’un vieux mur, quelle joie de faire le tour d’un jardin et de s’émerveiller des mille formes et nuances !

    « Que fera donc l’homme de goût qui vit pour vivre, qui sait jouir de lui-même, qui cherche les plaisirs vrais et simples, et qui veut se faire une promenade à la porte de la maison ? Il la fera si commode et si agréable qu’il s’y puisse plaire à toutes les heures de la journée, et pourtant si simple et si naturelle qu’il semble n’avoir rien fait. » (Jean-Jacques Rousseau, La Nouvelle Héloïse, 1761)

    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers
    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers

    J’admire ceux qui cultivent leur terrain pour que le potager et le verger nourrissent la famille, les amis, pour que les arbres et les plates-bandes offrent près de la maison une ébauche de l’éden.

    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers
    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers

    Aussi ai-je envie de remercier ici ces jardiniers, leurs jardins accueillants. Et de partager avec vous ces floraisons du début de l’été.

    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers
    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers

    Voici quelques vers du dix-huitième siècle pour conclure, empruntés au grand poème d’Antoine-Marin Lemierre : Les jardins.

    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers
    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers

    « Agréables jardins, et vous, vertes prairies,
    Partagez mes regards, mes pas, mes rêveries :
    Je ne suis ni ce fou qui, de bizarre humeur,
    Reclus dans son bosquet, végète avec sa fleur,
    Ni cet autre insensé ne respirant qu’en plaines,
    Qui préfère à l’œillet l’odeur des marjolaines.

    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers
    eté,jardin,roses,pivoines,fleurs,jardiniers

    Je me plais au milieu d’un clos délicieux
    Où la fleur, autrefois monotone à mes yeux,
    S’est des couleurs du prisme aujourd’hui revêtue ;
    Où l’homme qui l’élève et qui la perpétue,
    Enrichit la nature en suivant ses leçons,
    Et surprend ses secrets pour varier ses dons. »