Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rafale-la-Femme

LA NEIGE

   Neige, neige
Plus blanche que linge,
   Femme lige
Du sort : blanche neige.
   Sortilège !
Que suis-je et où vais-je ?
   Sortirai-je
Vif de cette terre

   tsvetaïeva,marina,le ciel brûle,tentative de jalousie,poésie,littérature russe,culture,la neige,poèmeNeuve ? Neige,
Plus blanche que page
  Neuve neige
Plus blanche que rage
   Slave…

Rafale, rafale
Aux mille pétales,
Aux mille coupoles,
Rafale-la-Folle !

Toi une, toi foule,
Toi mille, toi râle,
Rafale-la-Saoule
Rafale-la-Pâle,
Débride, dételle,
Désole, détale,
A grands coups de pelle,
A grands coups de balle.

Cavale de flamme,
Fatale Mongole,
Rafale-la-Femme,
Rafale : raffole.

 

Marina Tsvetaïeva

Poème écrit en français en 1923

 

Marina Tsvétaïéva, Le ciel brûle, suivi de Tentative de jalousie, Poésie/Gallimard, 1999

Spilliaert, Végétation dans la neige

tsvetaïeva,marina,le ciel brûle,tentative de jalousie,poésie,littérature russe,culture,la neige,poème
Textes & prétextes, 13 ans

Commentaires

  • C'est intéressant. Et très bien traduit.
    Bon week-end, Tania, découvreuse!

  • Pas traduit, en fait. Bon week-end, Anne.

  • et bon 13e anniversaire, chère Tania! bravo pour ton blog!

  • Merci, Adrienne.

  • Tout en rythme et en souffle, oui (de quoi se rappeler bien des figures de style).

  • Bon anniversaire pour ton blog et bravo pour sa longévité !
    Le poème est écrit en français ? Fascinants, ces jeux sur les mots, les sonorités et le rythme !

  • Merci, Claudialucia. Ce poème a été publié dans une anthologie de la littérature soviétique en 1935 avec la note "1923, traduit par l'auteur", mais l'original russe n'a pas été retrouvé, ce qui laisse penser, vu le jeu des sonorités, qu'elle l'a écrit directement en français, oui.

  • Un plaisir de lire ce poème aujourd'hui, aujourd'hui justement, où la neige a décidé de laisser place au printemps afin que les fleurs de saison émaillent la nature de taches colorées. Bonne soirée Tania.

  • Ce poème était de saison quand je l'ai recopié, mais il ne l'est plus, en effet, bien qu'il gèle à nouveau la nuit. Bonne semaine pré-printanière, Chinou.

  • Merci, Marie.

  • Merci pour tes voeux, Brigitte, Un coeur qui bat, oui, c'est bien cela qu'on entend dans ce poème.

Écrire un commentaire

Optionnel