Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

wouters - Page 2

  • Vie

    RIK-WOUTERS_Nightmare - war.jpg« Jusqu’au bout Rik Wouters sera égal à lui-même ; et, quoique terrassé par la souffrance, il aura l’énergie nécessaire pour chanter la vie, les multiples images de la vie. Ici encore, la palette fournira de précieuses indications. Tout son œuvre peint est dominé par le rouge. Rares sont les toiles où cette couleur ne tient pas la vedette. »

    Roger Avermaete, Rik Wouters, Jacques Antoine, Bruxelles, 1986.

    Rik Wouters, Exposition rétrospective, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, 10.03 > 02.07.2017

    Rik Wouters, Cauchemar, guerre, (1914), aquarelle sur papier, 175 x 248 mm,
    Anvers, Koninklijk Museum voor Schone Kunsten,
    inv. 3303, don du Dr Ludo Van Bogaert-Sheid, 1989
    © Lukas - Art in Flanders vzw. Photo Hugo Maertens

     

  • Frémissement de lumière

    RIK-WOUTERS_Autumn.jpg
    Rik Wouters, Automne, 1913, huile sur toile, 135,5 x 140,5 cm, Musée des Beaux-Arts, Anvers,
    inv. 3293, don du Dr Ludo Van Bogaert-Sheid, 1989
    © Lukas - Art in Flanders vzw. Photo Hugo Maertens

    « Les couleurs, de plus en plus liquides, ne seront, par moments, que des frottis. La toile sera couverte à peine. Elle apparaîtra, comme un frémissement de lumière, à travers toutes les surfaces de couleur.
    1912.
    C’est l’année du grand épanouissement. Comme c’est aussi l’année du voyage à Paris et de la rencontre des impressionnistes. On serait tenté d’en tirer des conclusions trop hâtives. (…) Sans vouloir minimiser la signification de ce voyage, il ne servit sans doute qu’à confirmer des certitudes que l’artiste portait en lui. Aiguillon plutôt que leçon. En se mettant en route, Rik savait déjà ce qu’il voulait, mais il entendait, au contact d’autres œuvres, éprouver sa propre vérité.
    L’élan est donné. »

    Roger Avermaete, Rik Wouters, Jacques Antoine, Bruxelles, 1986.

    Rik Wouters, Exposition rétrospective, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, 10.03 > 02.07.2017

  • Fêtes

    wouters,rik,exposition,bruxelles,mrbab,2017,peinture,sculpture,dessin,art,belgique,culture,autoportrait« Rik n’a rien d’un violent. Peintre tendre et joyeux, le monde lui est une féerie inépuisable. Qu’il s’agisse d’un être humain, d’une pomme ou d’un arbre, ce sont là, avant tout, prétextes à organiser de subtiles fêtes de couleurs. »

    Roger Avermaete, Rik Wouters, Jacques Antoine, Bruxelles, 1986.

    Rik Wouters, Exposition rétrospective, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, 10.03 > 02.07.2017


    Rik Wouters, Reflets, (1912), huile sur toile, rentoilée, 54,8 x 45,5 cm, collection privée © Olivier Bertrand

     

  • A nu

     RIK-WOUTERS_Woman in black reading a newspaper.jpg
    Femme en noir lisant le journal
    , (1912), huile sur toile, 101,1 x 97 cm, Anvers, Koninklijk Museum voor Schone Kunsten Antwerpen,
    inv. 3296, don du Dr Ludo Van Bogaert-Sheid, 1989 © Lukas - Art in Flanders vzw. Photo Hugo Maertens

    « Tout ce qu’il prend directement à Cézanne, c’est cette manie – combien imitée ! – de laisser à nu des parties de la toile. Chez Cézanne, on le sait, c’est toujours l’effet de graves scrupules, c’est la peur de gâcher une œuvre en la poussant trop loin. Encore qu’il fût d’une nature plus instinctive, Rik Wouters eut des soucis analogues et sa correspondance en fait foi. Dès lors, puisque l’exemple était donné, pourquoi ne l’aurait-il pas suivi ? Au reste, ces parties découvertes contribuent au jeu des couleurs, à cette vibration de tons qui est un de ses soucis majeurs, à cette captation de reflets poursuivie avec passion et dont il doublera même les sortilèges en introduisant des miroirs dans ses compositions. »

    Roger Avermaete, Rik Wouters, Jacques Antoine, Bruxelles, 1986.

    Rik Wouters, Exposition rétrospective, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, 10.03 > 02.07.2017

     

  • Terre glaise

    RIK-WOUTERS_Leaning bust.jpg« Dès l’âge de douze ans, Rik Wouters sculptait le bois chez son père. Entré en 1902 à l’Académie des beaux-arts de Bruxelles, il y fut un brillant élève de Charles Vanderstappen, sculpteur de la lignée des Jef Lambeaux et des Julien Dillens – tous artistes férus de gesticulations assez théâtrales servies par ce réalisme académique qui marque, au XIXe siècle, la sculpture de tout l’Occident avant l’apparition de Rodin. Rik Wouters se dégage très vite de ces influences nocives et c’est Rodin qui lui servira de modèle. Rodin, ce puissant pétrisseur de terre glaise, et qui laisse visibles les traces de son travail. Sculpture impressionniste, dira-t-on non sans raison. »

    Roger Avermaete, Rik Wouters, Jacques Antoine, Bruxelles, 1986.

    Rik Wouters, Exposition rétrospective, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles, 10.03 > 02.07.2017

    Rik Wouters, Buste penché [Buste penché au chignon], (1909), plâtre, 49,5 x 38 x 29,5 cm, Bruxelles,
    Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, inv. 11621, don de la Province de Brabant, 1994
    © Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles / photo : J. Geleyns - Ro scan