Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Deux paysages

René Schlosser.JPG
© René Schlosser

Pourquoi gardons-nous le souvenir d’une peinture en particulier ? Est-ce le temps que nous avons passé à la regarder ? L’émotion que nous avons ressentie ?
En zoomant sur cette photo, j’ai trouvé la signature de René Schlosser (1933-2017), dont la galerie Duvert à Crest propose plusieurs toiles.

P1060436 détail 1.jpg
© René Schlosser (détail)

Un article du Matin (2002) m’apprend que cet artiste « rattrape des fragments de matériaux pétris de vécu utilitaire ou de caprices de la nature, pour leur redonner une autre destinée dans l’œuvre d’art. » Lui-même, dans une vidéo tournée dans son atelier de Valence, dit sa passion de travailler sur des matériaux « pauvres », « qui appartiennent à la vie courante », « usés par le temps », plutôt que sur des matériaux « beaux-arts ».

P1060436 détail 2.jpg
© René Schlosser (détail)

Dans ces deux toiles presque carrées, qui semblent inspirées de paysages asiatiques, pour la première en tout cas, on distingue en se rapprochant des pièces rapportées : à peine visibles dans celle du haut, dans une toile plus épaisse qu’une bordure souligne dans celle du bas. Il s’en dégage quelque chose de mystérieux, d’attirant, un je ne sais quoi qui retient le regard et mène au rêve.

Commentaires

  • Comme une fenêtre ?

  • c'est très mystérieux l'attrait d'une peinture, c'est un peu comme un poème, sans raison sans explication, le coeur est touché

  • Oui, c'est cela.

  • Comment expliquer un coup de coeur qui laisse des traces?

    Est-ce cette forme ovale, ouverture sur?... en haut à droite qui attire? Mystère.

  • L'œil est attiré vers ces lointains, en tout cas.

  • Pourquoi tombons-nous en arrêt devant une toile plutôt qu'une autre ? Ce n'est pas forcément explicable, l'essentiel est de garder le souvenir de la sensation éprouvée. J'aime beaucoup le premier tableau.

  • Mon préféré aussi. J'en garde la trace avec ce billet.
    Bonne après-midi, Aifelle, j'espère que l'air devient plus respirable chez toi.

  • Touchant ce peintre. Je suis allée voir les liens et la démarche d'utiliser matériaux simples, collages, pliages est très intéressante. Merci Tania pour cette découverte ! Bises. Claudie.

  • Avec plaisir, Claudie.

  • Merci, Niki, à bientôt.

  • Heureuse qu'elles te plaisent. Bonne journée.

  • Une balade à Crest cet automne ?

  • Effectivement, en zoomant dessus, J'ai vu apparaître les matériaux. Dire ce que cela apporte ? très difficile ? Mais alors que cela devrait gêner la lecture, obstruer la vue, on a l'impression que cela apporte de l'épaisseur, de la vérité. Cela donne envie d'aller au-delà.

  • On aurait aimé entendre l'artiste à ce sujet.

Écrire un commentaire

Optionnel